logo facebook

Federica Pellegrini : une nageuse et une femme couronnée de succès

le mardi, 01 décembre 2020. Publié dans Sports

Federica Pellegrini : une nageuse et une femme couronnée de succès

Federica Pellegrini est une nageuse italienne, née le 5 août 1988, à Mirano, en Vénétie. Elle est spécialiste des épreuves de nage libre (du 100 m au 800 m).

Elle connaît ses premiers succès entre 2002 et 2007. Par exemple, elle devient vice-championne olympique du 200 m nage libre, en 2004, à Athènes. Elle continue en 2008, en remportant la même épreuve, à Pékin. La compétition entre Laure Manaudou et elle-même commence à cette époque-là. Ainsi, en 2007, elle bat le record du monde du 200 mètres nage libre, record qui sera battu par Laure Manaudou le lendemain…

Entre 2008 et 2011, elle obtient de grandes récompenses mondiales et olympiques. En 2008, elle concourt et gagne des médailles à Budapest, à Rome et aux Jeux de Pékin. Jusqu’en 2010, elle s’entraîne avec Stefano Morini. En janvier 2011, elle décide de s’adjoindre les compétences de Philippe Lucas, ancien entraîneur de Laure Manaudou. La même année, elle remporte le Championnat du monde à Shanghai. En août, elle se sépare de Philippe Lucas et choisit Federico Bonifacenti comme nouvel entraîneur.

Entre 2012 et 2013, la nageuse perd de « son élan ». Elle ne gagne pas de médaille. Elle décide alors de se faire entraîner de nouveau avec Philippe Lucas, collaboration qui durera jusqu’en 2014. En équipe, elle remporte la médaille d’or du relais 4 x 200 mètres lors des Championnats d’Europe. Elle continue sa carrière en gagnant de nouveau aux Championnats du monde, en 2015. L’année suivante, elle est désignée pour être porte-drapeau pour les Jeux olympiques d’été, à Rio de Janeiro.

En 2017, elle concourt encore lors des Championnats du monde de Budapest et remporte son 3e titre mondial. Elle annonce à la fin de la course que c’était le dernier 200 mètres de sa carrière. Elle décide de se consacrer ainsi à d’autres épreuves comme le 100 mètres nage libre.

En octobre 2020, la nageuse contracte le coronavirus qui l’empêche de participer à des concours de natation et d’avoir ainsi des temps de référence pour les prochains Jeux olympiques 2021, à Tokyo. Elle est testée négative moins de deux semaines après sa contagion.

Bonne nouvelle pour elle : La Fédération de natation italienne a décidé de la qualifier néanmoins, en prenant comme référence les temps de 2019. Elle tentera d’atteindre la 5e finale olympique consécutive dans la même catégorie, un exploit réussi seulement par Michael Phelps dans la catégorie 200 mètres papillon. Cette même dérogation, avec les mêmes conditions, a été octroyée pour 4 autres athlètes italiens, eux aussi touchés par le coronavirus, en 2020.

« À 32 ans, Pellegrini s’est fixé les Jeux de Tokyo l’été prochain comme dernier objectif avant de probablement mettre fin à son immense carrière. Après le report des JO en 2021, elle avait confirmé en mars qu’elle poursuivait sa carrière pour ce rendez-vous. “On va se préparer au mieux. Espérons que le physique tiendra le coup encore un an”, avait lancé la septuple championne du monde et championne d’Europe à quatorze reprises » (www.dhnet.be/sports)

Elle reçoit des distinctions du Président de la République italienne en 2004 et 2008 (« Ordre du Mérite »).

Autres activités
Les succès sportifs de l’athlète ont attiré l’attention médiatique au niveau national italien et l’ont amenée à participer à des activités extrasportives. Ainsi, elle a participé à des campagnes publicitaires dont, par exemple, pour des salés italiens, des sous-vêtements, des articles pour la natation et le sport.

La sportive a prêté également son image et sa notoriété pour des campagnes de sensibilisation et des activités caritatives telles que, notamment, l’initiative « Mer propre » contre les mégots sur les plages, contre le dopage « I am doping free » et contre les meurtres perpétrés sur les femmes. Elle a également été filmée pour un court-métrage pour le Telethon.

En 2007, elle a écrit un livre autobiographique qui s’apparente à un compte rendu de ses journées, intitulé « Maman, est-ce que je peux me faire un piercing ? »

Depuis août 2015, une partie d’une promenade de « Le Stelle di Jesolo » (ville de villégiature de sa famille) porte son nom et, en parallèle, un décalque de ses mains d’athlète est conservé au musée Kursaal de la ville.

Depuis 2019, elle est devenue juge du télé-crochet « Italia’s Got Talent » qui a pour but de découvrir de nouveaux talents. Cette émission est diffusée sur les chaînes italiennes TV8 et Sky Uno.

Vie privée
Après plusieurs histoires sentimentales avec des nageurs, elle vit actuellement avec son compagnon dont elle a une fille.

Mon avis
J’ai décidé de parler de Federica Pellegrini parce que c’est une sportive avec un palmarès impressionnant. Elle s’engage par ailleurs dans des causes intéressantes (telles que l’environnement et la violence faite aux femmes) et sait diversifier ses activités. Elle est aussi très humaine et semble accessible.