logo facebook

Une voix extraordinaire

le mardi, 06 août 2019. Publié dans Rencontres

Une voix extraordinaire

Barbara Scarsetti est née non-voyante. Elle est chanteuse, compositrice et interprète principalement du gospel. D’origine franco-italienne, Barbara habite à Genève depuis une vingtaine d’années.

Elle étudie pendant 5 ans le chant lyrique, le jazz, la comédie musicale, le piano et le théâtre au Conservatoire. Ensuite, elle se rend à Londres pendant huit mois pour se former à la musique pop. C’est dans cette ville qu’elle trouve l’inspiration pour réaliser son premier album intitulé «Dolce Presenza» (douce présence en italien), sorti le 1er août 2017.
De retour en Suisse, elle décide de faire du gospel. Elle participe également à plusieurs auditions d’émissions de télévision telles que «The Voice», «la Nouvelle Star» et «Star Academy». Elle n’est pas convaincue par ces expériences. Elle envisage de suivre un cursus universitaire en Angleterre, mais doit y renoncer pour des raisons financières.

Finalement, elle fait un bilan de compétence à l’AI qui l’amène à rejoindre la Fondation Foyer-Handicap. Elle est engagée dans le secteur Conditionnement de l’Atelier du Petit-Lancy depuis février 2019.

«J’effectue un travail varié qui consiste à mettre sous plis, compter des flyers, remplir des boîtes, ou fermer des enveloppes», explique Barbara.

Cette reconversion professionnelle ne l’éloigne pas de sa passion pour la musique.

«Elle m’a aidé à surmonter mon handicap. C’est grâce à elle que j’ai pu aller de l’avant dans ma vie et en arriver là », explique Barbara.
« La musique permet de réunir beaucoup de gens. Elle contribue à partager des valeurs morales et des émotions à travers sa mélodie. C’est aussi un merveilleux passe-temps. L’écouter permet de s’évader des difficultés quotidiennes », complète-t-elle.

Barbara est également compositrice. «Mon inspiration dépend du moment. Parfois, j’ai quelques accords qui me viennent à l’esprit et je les essaie au piano.
Quelquefois, c’est bien et d’autre fois non. Le plus souvent, c’est dans mes rêves qu’une mélodie surgit. C’est aussi en écoutant de la musique ou à travers la prière que je trouve des idées», précise-t-elle.

Barbara apprécie de se produire en public. «La scène m’apporte une ouverture et un partage avec les gens. Elle m’aide à transmettre un message. Pour gérer le trac, j’ai appris plusieurs méthodes de respiration. J’utilise l’énergie des personnes qui sont autour de moi. La prière m’aide aussi beaucoup. J’ai un “Père céleste” qui est là et qui me prend dans ses bras», ajoute-t-elle.

La spiritualité à travers ce «Père céleste» occupe une grande place dans la vie de Barbara. «Il est mon père créateur». Il veut juste que je sois bien dans ma vie et que les gens que je côtoie soient heureux. Il lui arrive de me prendre sur ses genoux et me dire : “Donne-moi tous tes soucis, je suis là pour toi. Tu peux m’appeler à n’importe quelle heure”. C’est cela qui compte, plus que d’aller régulièrement à l’église. Je l’aime au-delà de ma famille biologique », déclare-t-elle avec émotion.

Zaz est la chanteuse qui a le plus inspiré Barbara. «Elle revendique qui elle est et non pas qui elle devrait être». Elle affirme dans une de ses chansons : “Moi, je mange avec les mains et je suis comme ça”. «Je trouve qu’il y a beaucoup trop de personnes qui essaient de rentrer dans un moule pour répondre à des attentes».

Si des personnes désirent se lancer dans une carrière musicale, Barbara leur donne quelques conseils. «N’écoutez pas toujours les autres». Écoutez la voix qui vous parle dans votre cœur et qui vous guide. Évitez de faire ce que Pierre, Paul ou Jacques veulent que vous fassiez. Si vous avez envie de faire de la musique, laissez libre cours à votre inspiration et ne prenez pas forcément des cours. La meilleure école, c’est l’expérimentation. Prenez un instrument et explorez-le. «Réalisez vos propres expériences», souligne-t-elle.

Barbara envisage son avenir dans la musique totalement en dehors du «star-system ou business». Elle veut garder son indépendance et prendre le temps qu’il faut, sans aucune pression pour composer un album.

«Le casting idéal serait qu’un producteur me repère un jour que je chante dans la rue». Il me proposerait là tout de suite d’enregistrer un album. Je signe le contrat, mais je reste libre de ce que je veux produire».

Elle ne désire pas à tout prix réaliser une carrière musicale. «J’aime chanter parce que j’ai le plaisir de chanter», conclut-elle.

Questions personnelles

Époque préférée
Lorsque j’avais 6 ans. On nous demande juste de bien travailler à l’école et de faire nos devoirs, après on peut faire ce que l’on veut.

Une chose que vous aimeriez changer
Voir, si ce n’est qu’un petit peu. Avoir moins peur du regard des autres.

Vous aimez
Tout ce qui me permet d’être avec les gens. L’affect.

Vous détestez
Me retrouver seule dans un vaste espace.

Avis de Celya Mbembe
J’adore Barbara Scarsetti, je trouve qu’elle a une voix d’ange et je me sens proche d’elle. Nous avons plusieurs points en commun : la foi, la passion du gospel et le fait d’être non-voyantes.

Discographie
Dolce Presenza, sorti le 1er août 2017

Sa page Facebook

Performance a capella de Barbara, lors de l’interview

Galerie Vidéo

Version audio

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité. Option de connection ci-dessous