logo facebook

Une direction des finances en soutien et à l’écoute de tous les services de la Fondation

le mardi, 15 septembre 2020. Publié dans Rencontres

Une direction des finances en soutien et à l’écoute de tous les services de la Fondation

L’équipe de la direction financière. De gauche à droite : Philippe Simoni, comptable ; Virginie Matty, contrôleuse de gestion ; Sonia Curt, acheteuse ; André Clemente, responsable de la comptabilité ; Marine Fournier, comptable ; Didier Donzallaz, directeur administratif et financier.

Rencontre avec Didier Donzallaz, directeur administratif et financier et Virginie Matty, contrôleuse de gestion.
Didier a intégré la Fondation début 2019, tandis que Virginie l’a rejointe en août de la même année.


La direction financière, c’est quoi ?
La direction financière gère les flux financiers de l’entreprise (comptabilité et trésorerie) et oriente la direction dans ses choix stratégiques (contrôle de gestion et planification). De plus, elle gère également les achats de la Fondation. La direction financière effectue plusieurs types d’activités tout au long de l’année.
« De juin à septembre, par exemple, c’est le processus budgétaire qui nous occupe. Il s’agit de construire un budget pour l’année suivante. Nous travaillons en partenariat avec tous les services et toutes les équipes de Foyer-Handicap et cherchons à impliquer de plus en plus les collaborateurs dans le travail et les réflexions budgétaires », explique Didier Donzallaz.

La direction financière effectue mensuellement des rapports sur les activités et les résultats. Ceux-ci sont transmis aux différentes directions ou services, ce qui leur permet d’avoir un suivi tout le long de l’année. Ses tâches comprennent également la clôture annuelle des comptes, des paiements en lien avec l’équipe comptable, ainsi que le suivi des débiteurs et des créanciers.

« Nous effectuons des analyses ponctuelles. Par exemple, lors de la période de covid-19, nous avons fait des projections des chiffres d’affaires et des résultats pour en mesurer l’impact et ainsi faire les bons choix pour préserver au mieux la situation financière de notre institution. Nous aidons la Fondation pour qu’elle utilise au mieux ses ressources et limite ses risques », précise Virginie.

La direction financière s’occupe plus spécifiquement du financement de projets, comme par exemple celui de l’atelier 6e sens à Cressy. « Nous élaborons un dossier projets pour essayer de diversifier les sources de financement. Puis, nous envoyons aux financeurs des rapports sur le déroulement des projets et leur plus-value pour la Fondation et ses collaborateurs », ajoute Didier.

La direction financière est garante de la cohérence de toutes les dépenses générées au sein de la Fondation. Elles doivent être en accord avec les décisions du Conseil de Fondation, du Comité de Direction et du budget qui a été défini.

Qu’est-ce qui vous plaît dans votre travail ?
Didier : « Il a du sens, car centré sur l’humain. J’essaie vraiment de lier l’aspect financier avec toute la réalité du fonctionnement de l’institution. Par exemple, quand nous validons des budgets ou des dépenses, c’est du concret. Nous voyons immédiatement l’utilité de notre travail sur le terrain. »

Virginie : « Tout d’abord, j’aime manipuler les chiffres. Je viens d’un univers complètement différent de Foyer-Handicap, celui du commerce de détail. À la Fondation, je donne un sens à mon activité de contrôleuse de gestion. J’apprécie de me rendre sur le terrain pour comprendre les différents métiers de la Fondation. De plus, c’est un travail varié. »


Quelles sont les principales qualités qu’il exige ?
Didier et Virginie : « Il demande de la rigueur, de la communication, mais aussi des qualités humaines. »


Quelles en sont les difficultés ?
Virginie : « Il est parfois difficile de faire comprendre le sens de notre métier à des collègues qui sont dans l’opérationnel. Bien que je sois contrôleuse de gestion, je ne contrôle pas les gens. L’important est de leur faire comprendre que nous devons collaborer dans l’intérêt de notre Fondation, donc dans l’intérêt de tous. »

Didier : « Les gens ont une image un peu rébarbative de notre travail. Notre but est de rendre notre métier un peu plus « sexy » en assurant une communication avec les équipes, de façon simple. »


Pourquoi avoir choisi de venir travailler à Foyer-Handicap ?
Didier : « Lors de mon précédent poste à l’Etat de Genève, j’étais en charge de la politique du handicap. J’avais donc des affinités très fortes avec cette thématique et la Fondation Foyer-Handicap. »

Virginie : « J’étais un peu saturée de cet univers de restructuration. J’avais envie de revenir dans un environnement où l’humain est au cœur de l’activité. »


La période « covid-19 »
Didier : « Nous avons eu quelques craintes au début de la pandémie. Les premières projections ont été faites entre mi-mars et début avril avec un manque de visibilité, probablement un peu de pessimisme sur l’impact de la crise sur nos activités. Avec le recul, nous nous rendons compte que nous avons pu traverser cette crise de façon plutôt sereine grâce à l’implication sans faille de l’ensemble des collaboratrices et des collaborateurs de la Fondation. Nous avions des activités totalement à l’arrêt et d’autres que nous avons pu maintenir. Nous avons eu accès à des aides telles que les indemnités fédérales (réduction de l’horaire de travail), ce qui a permis de compenser la baisse d’activité. Nous voyons l’avenir de la Fondation d’une manière positive. »


Le futur
Virginie et Didier voient sereinement l’avenir de l’institution : « Notre but est d’amener la Fondation Foyer-Handicap vers un équilibre structurel. Toutes les belles personnalités qui y travaillent ou qui y vivent ont envie de la faire avancer dans la même direction. Des synergies se créent et permettent à de nombreux projets de voir le jour. »


L’équipe de la direction financière
Didier Donzallaz : Directeur administratif et financier
Virginie Matty : Contrôleuse de gestion
André Clemente : Responsable de la comptabilité
Philippe Simoni : Comptable
Marine Fournier : Comptable
Sonia Curt : Acheteuse

Qui êtes-vous vraiment ?

Votre expérience avec des personnes en situation de handicap.
Virginie : « J’ai découvert le monde du handicap au travers de mes enfants. Ils étaient en classe avec des camarades en situation de handicap complètement intégrés. »
Didier : « Lorsque je travaillais à l’Etat de Genève, j’ai acquis de l’expérience dans le suivi d’une politique globale du handicap. Depuis que je suis à Foyer-Handicap, j’ai une expérience plus proche de la personne et de l’humain. J’ai énormément d’intérêt pour l’accompagnement des personnes en situation de handicap et pour toutes les prestations qui se développent au sein de la Fondation. »

Passions ou hobbies
Virginie : « Randonnée, paddle, lecture. »
Didier : « Basket dans un club, course à pied, randonnée. »

Principales qualités
Virginie : « Capacité d’adaptation et de communication. »
Didier : « Positiver et aime aller de l’avant. »

Principaux défauts
Virginie : « Une trop grande sensibilité. Trop de remise en question. »
Didier : « Perfectionniste, j’ai parfois des difficultés à laisser faire les autres. L’impatience. »

Chiffre préféré
Virginie : « Le 3, un chiffre tout en rondeur. »
Didier : « Le 9 en référence à ma passion pour le basket, le numéro que portait Michael Jordan aux JO de Barcelone en 1992. »

Nourriture préférée
Virginie : « Les pâtes linguine avec sauce tomate aubergine et mozzarella. »
Didier : « Les plats à base de poisson et le chocolat noir. »

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié(e) en tant qu'invité(e). Option de connexion ci-dessous