logo facebook

Faire de ses rêves une réalité

le lundi, 09 décembre 2019. Publié dans Rencontres

Faire de ses rêves une réalité

Celine van Till est née le 20 juin 1991 à Genève. Elle commence l’équitation à l’âge de 6 ans. En 2006, elle intègre l’équipe suisse Junior.

Le destin de Celine bascule le 30 juin 2008. Elle tombe de cheval lors d’un stage en Allemagne. Résultat : un traumatisme crânien. L’adolescente reste un mois dans le coma. Elle en ressort partiellement tétraplégique, malvoyante et aphasique.

Cependant, grâce à son courage, sa détermination et le soutien de ses proches, elle remonte à cheval quelques mois seulement après son accident.

En para équestre, elle concourt à deux Championnats d’Europe (Deauville 2015 et Göteborg 2017), à deux Jeux Mondiaux (Kentucky 2010 et Caen 2014) et aux Jeux paralympiques de Rio en 2016.

Récemment, Celine se trouve une passion pour la course à pied et se convertit à l’athlétisme en 2018.

« Depuis un an et demi, je prépare les Jeux paralympiques de Tokyo en m’entraînant au sprint. L’objectif est d’arriver en demi-finale ou en finale. Mes sept années d’équitation à haut niveau m’ont été très utiles pour passer à l’athlétisme », explique Celine van Till.

Pour la jeune femme, le sport d’élite est son meilleur médicament : « Enfant, je rêvais déjà des Jeux Olympiques. Malgré l’accident, j’ai toujours voulu concrétiser ce rêve. C’est quelque part ce qui m’a maintenue en vie. C’était vraiment une grande motivation de toujours travailler et de continuer à avancer. La passion des défis, de la vie, c’est le plus important ».

Celine souhaite toujours repousser ses limites : « J’essaie d’aller le plus loin possible. La plupart des gens abandonnent trop vite. J’aimerais inspirer les autres, qu’ils soient en situation de handicap ou valides, pour leur montrer qu’ils peuvent concrétiser leurs rêves. Il faut tout donner pour ne jamais avoir de regrets ».

Être entouré est primordial. « Mes proches bienveillants m’ont aidé à relever tous les challenges. Ils m’ont accompagnée dans mes défis sans me mettre des bâtons dans les roues. Ils se disent que mes objectifs sont fous, mais ils savent que d’une manière ou d’une autre, je vais les concrétiser ».

L’athlète bénéficie d’un environnement optimal d’un point de vue médical et professionnel. Sa maman a eu un rôle décisif dans sa rééducation : « Elle m’a accompagnée et a tout fait pour me suivre, m’aider à revenir à la vie. Quand elle m’entraînait en équitation, elle était très sévère. Il faut l’être pour faire progresser son élève. Mais comme c’était ma maman, ce n’était pas toujours facile. Il y a quelque temps, elle a également eu un accident et nous avons dû échanger nos rôles. Nous sommes très proches et nous nous entraidons énormément ».

Toujours plus loin
La jeune femme désire transmettre un message de volonté et de détermination : «Il faut croire en soi et en la vie. Tout ce qui arrive, ce n’est pas pour rien. C’est pour se forger. C’est pour notre bien, finalement. Il faut toujours tout donner, car tout est possible. C’est ma philosophie de vie !»

Celine va faire son maximum pour les Jeux paralympiques de Tokyo et pense déjà à la suite : « J’espère continuer au plus haut niveau jusqu’aux Jeux paralympiques de Paris, en 2024. C’est le futur et la vie qui me guideront. »

Celine et la Fondation Foyer-Handicap
Depuis 2019, Celine van Till est en contact étroit avec la Fondation Foyer-Handicap. En effet, elle a fait un discours au gala des 50 ans de l’institution et a participé à la conférence « Le handicap, un défi comme un autre ? » « Depuis cette première approche, je tenais à découvrir les ateliers. J’ai visité le site des Caroubiers (Café-Restaurant Ô5, Service traiteur et Boulangerie) et celui des Voirets (Création et communication). J’ai apprécié les inclusions qu’on y trouve. Toutes ces activités sont vraiment impressionnantes. Vous avez beaucoup de talent. »

Questions personnelles et décalées

Hobbies
Le sport, les relations humaines et la communication.

Le meilleur moment de votre journée
Le matin, tôt. Je suis plutôt matinale. Comme cela j’ai toute la journée devant moi.

Musique préférée
Les chansons motivantes, énergisantes et qui expriment de la détermination. 

Racontez-nous une anecdote où vous vous êtes retrouvé totalement ridicule
C’était à l’hôpital, juste après le coma. Je cherchais Carole, ma physio. Une infirmière avait le même prénom. J’étais à côté de l’infirmière et lui disais : « Mais c’est vous, Carole la physio, c’est vous ? »  Après un moment, elle me répond : « Non c’est Carole l’infirmière ! » Vous savez ce que je lui ai dit ? : « Mais vous n’êtes que l’infirmière ! » Et elle m’a répondu : « Infirmière, c’est déjà pas mal ». Ce n’était pas gentil de ma part, mais dans cette situation-là je n’y pouvais rien !

Si vous nous invitiez à manger chez vous, que nous prépareriez-vous ?
Je cuisinerai quelque chose avec des produits du terroir. Je m’appliquerai pour faire un plat délicieux. Parce que je n’étais vraiment pas déçue de tout ce que j’ai mangé chez vous, que ce soit lors des événements ou au restaurant Ô5. C’était des plats magnifiques. Donc vous mettez la barre très haute.

Un super pouvoir
Rendre la société plus inclusive et faire en sorte que les gens qui me tiennent à cœur soient heureux.

Si vous souhaitez en savoir plus sur Celine et la soutenir dans ses projets, vous pouvez consulter son site.
https://celinevantill.ch/

 

Gallerie photos



 

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié(e) en tant qu'invité(e). Option de connexion ci-dessous