logo facebook

Souvenirs de jeunesse, Aotearoa, la Nouvelle-Zélande

le mardi, 05 juillet 2022. Publié dans Point de vue

Souvenirs de jeunesse, Aotearoa, la Nouvelle-Zélande

Lorsque j’étais au Lycée, un de mes meilleurs amis a décidé de faire une année d’échange en Australie. Je me suis donc renseignée sur le programme et j’ai appris que des familles d’accueil pour des étudiants venant de l’étranger étaient recherchées… d’urgence.

J’en ai parlé à mes parents et ils ont décidé de faire les démarches pour pouvoir accueillir un étudiant. C’est ainsi que Rachael, une lycéenne « Kiwi » — pardon — néo-zélandaise — a atterri chez nous. Nous nous sommes renseignés sur le pays et c’est ainsi que j’ai découvert qu’il n’y avait aucun pays plus lointain de chez nous que… la Nouvelle-Zélande ! 

L’année avec Rachael s’est très bien passée et nous avons beaucoup profité de cet échange. Et lorsque j’ai réussi ma maturité (baccalauréat), mes parents m’ont annoncé un voyage en famille pour… la Nouvelle-Zélande ! Wow ! Un long vol, un très long vol nous attendait…


 

Rachael est venu nous accueillir à Auckland, la plus grande ville du pays, et nous a servi de guide touristique. Mes parents ont décidé de louer un « Campervan » - un mobil home pour mieux découvrir le pays. Mais attention : ici, on roule… à gauche ! Pas évident, surtout avec un gros engin comme le nôtre. Mais ma mère s’est bien débrouillée ! Les carrefours étaient toujours un peu délicats, mais nous avons réussi, sans aucun accrochage.

Arrivée à Taupo, une drôle d’odeur nous surprend : ce sont les activités géothermiques de la région qui nous gâtent les narines. Une fois habitués — si on le peut (!?!?) — nous découvrons les lieux avec beaucoup de monuments maoris impressionnants et le magnifique lac Taupo, où nous nous offrons une petite virée en bateau.

Nous passons par Palmerston North, une ville d’étudiants (où ma sœur kiwi étudie) et poursuivons direction Wellington, la capitale bien exposée aux vents. On y trouve une concentration importante de théâtres, de cafés culture et une vie nocturne intense, mais sa taille reste « convenable » à mon goût.


 

Pour mes parents, le voyage touche à sa fin… et pour moi : l’aventure commence ! J’achète un billet pour le « Magic Bus », qui me permet de découvrir l’île du Sud : en effet le bus suit sa route et moi, je peux monter et descendre où bon me semble. Idéal pour mes idées : je reste plutôt indépendante, mais j’avance quand même… à mon rythme. Et comme je me plais partout, je n’avance pas très vite, au contraire. Je rencontre du monde, les gens m’invitent à habiter chez eux. Volontiers : non seulement cela soulage mon budget, mais en plus, j’apprends à connaître la « vraie » vie des Kiwis et leurs habitudes. Et j’ai pris leur accent en passant… mine de rien… « You’re a bloody Kiwi ! » que j’entendais… Cela me faisait sourire. J’étais peut-être presque fière de parler si bien anglais que je n’étais plus considérée comme touriste. En y pensant, il faudrait que je le mette en pratique : cela fait bien longtemps que je n’ai plus eu l’occasion de le faire… Comme quoi ça part aux oubliettes… Je ne sais pas où nos prochaines vacances m’emmèneront : ce ne sera certainement pas la Nouvelle-Zélande, mais peut-être que je pourrai quand même parler un peu anglais, voir si je me rappelle encore… ? Cela me chatouille, rien que d’y penser. Et mon accent ? Est-ce que je l’ai toujours ? Je ne l’avais jamais remarqué moi-même : je n’ai aucune idée… je suis satisfaite, si j’arrive toujours à parler anglais ! Comprendre, il n’y a pas souci.

01kiwi fruit

 Kiwi – le fruit

Photo oiseau kiwi

Kiwi – L’oiseau

Cherchez la différence !

Le saviez-vous ?

Nouvelle-Zélande
                            



Le nom de Nouvelle-Zélande (« nouvelle terre des mers ») trouve ses origines chez les cartographes néerlandais de l’époque, qui baptisèrent les îles Nova Zeelandia en honneur de la province néerlandaise de Zélande. Son nom en maori est Aotearoa.

La nouvelle Zélande est une île qui se trouve aux antipodes de la Suisse dans l’hémisphère sud. Elle compte près de 4 800 000 habitants (2016). Les langues officielles sont l’Anglais, maori, et les Langues des Signes (!). Sa capitale est Wellington, les autres Villes principales sont Auckland et Christchurch. La monnaie est le Dollar néo-zélandais (NZD).

Sa superficie est de 268 680 km2, la densité est de 18,33 hab./km2, (Suisse superficie, 41 177 km2, densité 208 hab./km2)

60 % des Néo-Zélandais confessent le christianisme. 25 % de la population sont sans religion.

Un faible pourcentage est maori.

Les fêtes nationales sont le 6 février, depuis 1840 et le 1er juin, la fête de la Reine.

Signification du drapeau de NZ :

Sur un fond bleu foncé, le drapeau se divise en deux parties :

  • le drapeau du Royaume-Uni, l’Union Jackse trouve dans le coin supérieur gauche. L’utilisation de l’Union Jack symbolise le lien avec le Royaume-Uni et l’affiliation de la Nouvelle-Zélandeau Commonwealth
  • la moitié droite du drapeau est dominée par quatre étoiles rouges à cinq branches liserées de blanc. Elles représentent la constellation de la Croix du Suddont seulement quatre étoiles sur cinq sont visibles sur le drapeau de la Nouvelle-Zélande. La représentation de la Croix du Sudsymbolise l’appartenance de la Nouvelle-Zélande à l’hémisphère sud.


 05drapeau nouvelle zelande


Quelques spécialités culinaires :

  • Hangi : mode de cuisson traditionnel et ancestral Maori (un trou est creusé dans le sol pour y aménager un four et à cuire viandes & légumes sur pierres chauffées, après avoir recouvert le tout de terre
  • Fish’n’Chips : poisson pané avec des frites
  • Marmite : pâte à tartiner salée, ressemble au Cenovis
  • Pavlova : délicieux gâteau meringué

Sports nationaux :

  • Rugby
  • Cricket

Et autres :

  • Yachting
  • Jeu de boules
  • Courses de chevaux
  • Rodéo
  • Ski
  • Randonnée
  • Tonte du mouton [!]

Photo moutons

Il y a plus de moutons que d’habitants en NZ (10moutons/habitant !)


06Pavlova

Pavlova, délicieux gâteau meringué


08lac taupo

Lac Taupo