logo facebook

Le braille, une invention révolutionnaire

le lundi, 04 mars 2019. Publié dans Point de vue

Le braille, une invention révolutionnaire

Louis Braille est né le 4 janvier 1809 dans le village de Coupvray à 40 km de Paris. Simon-René, son papa, est bourrelier. Son travail consiste à fabriquer des harnais, des colliers et des courroies pour les chevaux.

Louis Braille
Louis Braille

À 3 ans, il perd un œil en s’amusant avec les outils de l’atelier de son père. L'autre œil s’infecte et il perd la vue.

Louis est inscrit dans une école de son village. Il a une très bonne mémoire qui lui permet de retenir ses leçons. Son papa lui apprend les lettres de l’alphabet en plantant des clous sur une planche de bois. Puis, Simon-René et Monique Braille choisissent de le placer dans l'Institut national des jeunes aveugles à Paris, en 1819.

Les professeurs sont épatés de sa rapide évolution.

A cette époque, les personnes atteintes de cécité s’instruisent avec des lettres romaines en relief pour pouvoir lire et écrire. Cette méthode, inventée par Valentin Haüy, n’est pas pratique à apprendre même pour les personnes sensibles au toucher.

En 1825, à l’âge de 16 ans, Louis Braille invente une méthode révolutionnaire. Elle permet aux personnes aveugles de lire non seulement l’alphabet, mais aussi la ponctuation, les notes de musique, les calculs et les chiffres. Le braille est formé d’une matrice de deux colonnes contenant chacune trois points en relief.

Alphabet braille
Alphabet braille

Pour lire le braille, on utilise les deux mains. Il se pratique de gauche à droite en commençant par le haut de la matrice. Cela forme 63 caractères potentiels qui sont suffisants pour représenter l’ensemble de l’alphabet et les signes de ponctuation. Pour les chiffres on ajoute des signes spéciaux aux lettres.

L’Institut national des jeunes aveugles édite le premier livre en braille en 1837.

L’écriture du braille se pratique avec une tablette spéciale et un poinçon. Dès 1892, des machines à écrire sont utilisées pour faire du braille. Ces deux pratiques sont encore employées actuellement.

machine à écrire le braille
Machine à écrire le braille
machine à écrire le braille
Tablette pour écrire le braille

La confrontation définitive entre tous les systèmes existants a lieu à Paris, en 1878, lors du Congrès international pour l'amélioration du sort des aveugles et des sourds-muets. Après maintes discussions, le Congrès se prononce en faveur de la généralisation du système Braille. Cependant, aux États-Unis, il faut attendre 1917 pour que le braille original soit reconnu comme système unique !

Louis Braille a d’autres cordes à son arc. En effet, à 19 ans, il devient professeur de musique. Cependant il a une santé très fragile. Il décède le 6 janvier 1852 de la tuberculose.

Son corps se trouve actuellement au Panthéon, à Paris, un monument qui honore de grands personnages ayant marqué l’histoire.

Les technologies actuelles
La plage braille est un clavier utilisé par les aveugles pour pouvoir lire différent caractère en braille. Les caractères apparaissent avec des points en relief. Il existe aussi un autre système pour pouvoir lire sur l’écran de l’ordinateur : la synthèse vocale.

machine à écrire le braille
Clavier informatique avec «plage braille»

En 2001, le 4 janvier devient la Journée mondiale du braille, en mémoire du jour de la naissance de Louis Braille et de ce qu'il a réalisé pour les personnes aveugles. Chaque année, c’est donc l’occasion de célébrer son invention qui, chaque jour, permet aux personnes déficientes visuelles d'avoir accès à la lecture et à l'écriture.

Musée Louis Braille
Dans le village de Coupvray se trouve le musée à la mémoire de Louis Braille. Nous pouvons visiter la maison où il a vécu.

La maison de Louis Braille à Coupvray.
La maison de Louis Braille à Coupvray.

Témoignage
C’est grâce à Caren Kamerzin, professeure aux Libellules, en primaire que j’ai appris le braille. En effet, elle enseigne cette méthode aux enfants aveugles et malvoyants qui apprennent ainsi à lire et écrire. J’ai pu continuer cet apprentissage au CRER (Centre de rééducation et d'enseignement de la Roseraie) avec Magdalena, une éducatrice de cet établissement. C’était difficile, mais nécessaire pour moi. Grâce à cette méthode, j’ai pu m’intégrer dans la classe comme tous les autres élèves.

Galerie Vidéo

Version audio

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité. Option de connection ci-dessous