logo facebook

Dossier : les yeux de leur maître

le lundi, 26 juillet 2021. Publié dans Point de vue

Dossier : les yeux de leur maître

Le chien guide d’aveugle est formé pour aider les personnes malvoyantes ou aveugles dans leurs déplacements quotidiens. Ces chiens permettent de signaler et d’éviter les obstacles qui peuvent entraver le parcours du bénéficiaire.

 

Histoire
Le premier centre de formation pour chiens guides a vu le jour en 1915, en Allemagne. Il s’agissait alors de faciliter la vie des blessés de guerre. Depuis lors, de nombreux pays se mettent à former des chiens guides.

 


 

La Fondation romande pour chiens guides d’aveugles
Créée en 1994, à Colombier près de Neuchâtel, la fondation romande pour chiens guides d’aveugles est installée à Brenles dans le canton de Vaud depuis 1995. Elle a également ouvert une antenne à Magliaso au Tessin, en 2016.

ChristineB
Christine Baroni-Pretsch, directrice de la fondation romande pour chiens guides d’aveugles

« Le but de la fondation est de remettre des chiens guides aux personnes aveugles ou malvoyantes pour leur apporter une assistance et leur permettre d’être indépendantes dans leurs déplacements », explique Christine Baroni-Pretsch, la directrice de la fondation.

 


 

La formation

DSC 7335 Moyen

La formation d’un chien guide d’aveugle dure environ deux ans et demi. « Tout d’abord les chiots sont remis dans des familles bénévoles qui les élèvent et leur donnent l’éducation de base. Ils viennent ensuite à l’école pour apprendre à guider avec des instructeurs professionnels », souligne-t-elle.

Cependant, seulement 60 % des chiens deviennent des chiens guides : « cette sélection ne peut pas se faire lorsqu’ils sont tout petits. Nous ne savons pas comment ils vont évoluer. Cela est fait quand ils ont fini leur période en famille d’accueil, à l’âge d’un an et demi. »

Des examens médicaux sont aussi réalisés pour s’assurer que les animaux sont en bonne santé. L’instruction proprement dite avec le harnais prend 8 à 10 mois.

« Les chiens en formation travaillent du lundi au vendredi. Les week-ends, ils ont congé et peuvent vivre leur vie de chien ».

IMG 0259 Moyen


La troisième phase est le travail avec les clients qui reçoivent les chiens : « nous donnons un cours aux bénéficiaires pendant trois semaines à leur domicile. Ils apprennent à s’occuper du chien. »

Les membres de la fondation sont présents tout au long de la vie active du chien. Ils s’en occupent aussi lorsqu’il devient âgé et doit prendre sa retraite en principe à 12 ans. 

 


 

Les coûts
Les chiens guides sont gratuits pour les bénéficiaires. Une partie des coûts est prise en charge par l’assurance invalidité. Le chien est considéré comme un moyen auxiliaire. L’assurance verse un montant forfaitaire mensuel pour la nourriture et les frais vétérinaires.

« Les frais non couverts par l’AI sont pris en charge par la fondation. C’est un service qui est accessible à tout un chacun », souligne Christine Baroni-Pretsch.

Les chiens guides appartiennent à la fondation. Ils sont mis à disposition à vie aux bénéficiaires.
« L’attachement entre le chien guide et son maître est énorme. Ce sont deux êtres qui ont besoin l’un de l’autre. La séparation est toujours difficile après une dizaine d’années de bons et loyaux services ».

 


 

Les chiens

IMG 5123 Moyen

La fondation romande pour chiens guides d’aveugles privilégie des Labradors retrievers. Ces chiens de taille moyenne pèsent environ 30 kg. Ils ont un poil court, facile à entretenir. Ce sont des chiens habituellement utilisés pour la chasse. Ils ont des prédispositions pour ramener le gibier à leur maître. 

« Les Labradors retrievers ont de nombreuses des aptitudes : habitude du bruit, pas de peur du vide, gentils avec les enfants, pas perturbés par les autres animaux, etc. Ils sont faciles à vivre ! »

 


 

Les démarches
La fondation s’occupe des démarches administratives avec l’assurance invalidité : « il suffit de nous appeler ou de nous envoyer un e-mail. Nous invitons les personnes intéressées à venir visiter notre école. Nous pouvons ainsi faire connaissance avec elles et voir quels sont leurs besoins et leurs attentes ».

 


 

Chien guide vs chien d’assistance
Les chiens d’assistance sont plutôt destinés à des personnes à mobilité réduite. Ils aident par exemple à ramasser des objets que leur maître peut faire tomber. Ils peuvent ouvrir des portes, tirer le fauteuil dans des situations un peu compliquées. Ils peuvent aussi aider le bénéficiaire à s’habiller, enlever ses chaussettes, apporter le téléphone, etc. Leur formation est spécialisée selon les besoins de la personne.

Il existe aussi des chiens qui assistent les sourds. Ils alertent leur maître s’il y a un bruit, si ça sonne à la porte, s’il y a une alarme quelque part ou un véhicule qui arrive.

D’autres encore sont destinés spécifiquement aux enfants autistes ou encore pour des personnes atteintes de différentes maladies comme le diabète, l’épilepsie, la narcolepsie, etc.

Certains chiens peuvent avoir deux formations. En Angleterre et aux USA, on trouve des écoles destinées aux chiens guides d’aveugles pour des personnes en fauteuil roulant. Ils font deux formations différentes : une pour être guide et une autre pour l’assistance. Ces chiens doivent avoir des dispositions particulières pour effectuer ces deux formations.

Crédits photos : avec l’aimable autorisation de la Fondation romande pour chiens guides d’aveugles

Pour en savoir plus

Fondation romande pour chiens guides d’aveugles
Hauts-Tierdoz 24
CH-1683 Brenles/VD

Tél : 021 905 60 71

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.chienguide.ch

Galerie Vidéo