logo facebook

Ballade lunaire

le mardi, 06 novembre 2018. Publié dans Contes, Détente

Chapitre 1

C’était une nuit où une étoile filante était passée près de la terre. Une magnifique soirée où l’on voyait les astres briller de tous leurs feux. On ne savait pas d’où cette personne enchanteresse était sortie. Elle était là, debout avec son charme fragile, venue d’ailleurs, l’air perdue. Elle semblait égarée dans ses pensées, ne faisait pas attention à ce qui l’entourait. Perdue sur notre grande terre, sur une colline quelque part, avec comme seul guide la lune dans le ciel.

La comète qui était passée n’avait laissé qu’une trace lumineuse derrière elle, dans le grand silence de la nuit.

Elle semblait tombée du ciel et venue d’on ne sait où.

Chapitre 2

Cette femme était si belle et immuable, absorbée par ses pensées, l’air pure et insouciante, un peu comme un enfant. Ses yeux se sont levés vers le ciel et les étoiles, doucement, avec une expression de douceur sur le visage. Elle regardait la lune tendrement.

Ses bras si menus et frêles s’étaient levés vers le ciel couleur nuit. Il émanait d’elle quelque chose de puissant et sacré. Elle semblait savoir ce qu’elle cherchait.

Chapitre 3

Elle semblait prier la lune telle une incantation mystique oubliée. Quelque chose de tellement ancien, que l’on a oublié sur terre. Elle était là, lumineuse, comme un rayon lunaire. La lumière l’entourait comme une aura protectrice que rien ne pouvait briser. Elle illuminait de toute sa présence.

La lumière l’entourait comme une aura protectrice que rien ne pouvait briser. Elle illuminait de toute sa présence.

Chapitre 4

Une sorte de soleil s’était illuminé en pleine nuit, dans un bruit sourd. Une grande puissance malgré son apparence fragile.

De la magie dans toute sa splendeur. Elle tenait une boule de lumière entre ses mains tendues, comme un cadeau venu des cieux. Toute la force de la terre entre ses mains.

De la lumière venue du fond d’elle.

Chapitre 5

Elle s’était transformée en une créature magnifique venue d’un autre monde, une âme lumineuse. Quelque chose d’inconcevable pour nous, qui sommes seulement humains. La pureté dans tout son être.

Chapitre 6

Avec cette apparence surréelle et si pure, flottant dans l’air, même les lucioles attirées par sa beauté venaient voler à ses côtés dans la nuit noire et profonde.

Chapitre 7

Sans avoir dit un seul mot, cette apparition enchanteresse avait filé dans le ciel. Elle était partie comme elle était venue, ne laissant aucune trace. Juste un joli souvenir qui filait droit dans le ciel entouré de lumière. Elle n’était que de passage sur terre.

Chapitre 8

Dans la profondeur infinie de l’espace, elle passe comme une étoile filante, étincelante, brillante comme si elle était venue d’une autre planète. Cet être de lumière volant vers la lune, ce corps de femme énigmatique avec une force inconnue de notre terre.

Chapitre 9

Elle tendait les bras vers la lune et l’attrapa au-dessus de sa tête. La belle dame semblait la tenir comme si elle soutenait tout son poids sur ses épaules. Elle se tenait droite, montrant ses courbes à la galaxie entière. Il y avait quelque chose de divin et symbolique. Une femme entière de tout son être.

Chapitre 10

Malgré la puissance de la scène et le moment magique, tout était si calme, il n’y avait plus un bruit, un instant immobile. Cette femme qui enlace la lune en souriant, les yeux fermés, devant le monde entier. Cette présence et cette force ne se souciant de personne. Une femme forte avec une volonté sans entrave. J’aimerais tellement faire comme elle.

Corinne Edjeou, une autodidacte passionnée de manga

photo_corinne.jpg

Corinne Edjeou travaille aux secteurs Création et Horticulture de la Fondation Foyer-Handicap.

Elle a toujours aimé dessiner : «A l’âge de 12 ans, j’ai été influencée par les mangas qui passaient à la TV. J’ai développé mon art en autodidacte», dit Corinne. «Avec la peinture, je peux m’exprimer. J’essaie de faire passer un message, de partager des idées et de faire sourire. Le monde est assez triste comme cela.», poursuit-elle.

Dans ses dessins, elle utilise diverses techniques comme par exemple l’encre de Chine, la gouache ou l’acrylique. L’écriture intéresse également Corinne : «J’essaie de retranscrire par écrit ce que je peins. Parfois, c’est le contraire», souligne-t-elle.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité. Option de connection ci-dessous