logo facebook

Jean-Marie Bigard : grossier, mais pas vulgaire !

le vendredi, 09 août 2019. Publié dans Culture, Théâtre

Jean-Marie Bigard : grossier, mais pas vulgaire !

Jean-Marie est né le 17 mai 1954 à Charmont-sous-Barbuise près de Troyes dans l’Aube, d’une famille de quatre enfants. Lorsqu’il a 20 ans, sa mère décède d’un cancer et l’année de ses 21 ans son père se fait assassiner. Il décide avec son ami Jean-Christophe Le Texier (qui deviendra l’humoriste TEX) de descendre à Paris. Les débuts sont difficiles. Il essaie de passer dans l’émission de Bouvard sur Antenne 2, mais celui-ci refuse tous ses sketches. Il se présente à de nombreux castings, mais ne décroche qu’un petit rôle de figurant dans une publicité pour un fromage. Il monte un spectacle au théâtre le Point-Virgule, « Pièces détachées » et le joue chaque soir devant une dizaine de personnes. Petit à petit, le bouche-à-oreille fait que le spectacle fonctionne mieux. Un nouveau concept d’émission se prépare sur FR3, la Classe. C’est là que Jean-Marie fait la connaissance de Laurent Baffie. Cependant, la Classe démarre en janvier 1987 sans la participation de Bigard. En juin de la même année, le producteur le contacte finalement et sa carrière est lancée.

Il invente le style Bigard : il ne joue pas de sketches, mais s’adresse directement au public.

C’est le seul humoriste à avoir fait un spectacle au Stade de France en 2004. En 2014, il a fêté ses 60 ans au Grand Rex à Paris devant une salle pleine.

Parallèlement, il fait ses débuts au cinéma derrière la caméra, malheureusement, ce sera un échec. Il rebondit sur le petit écran dans la série « Le dirlo », en 2003. Il est seigneurial, en 2006, dans la pièce de théâtre « Le Bourgeois gentilhomme ». Il jouera également dans « le cabanon rose » de Jean-Pierre Mocky.

En 2018, il présente son dernier spectacle : « Il était une fois Jean-Marie Bigard, le spectacle de ma vie », son 17e et dernier show seul en scène, dans lequel il présente ses meilleurs sketches. Aujourd’hui, l’humoriste se concentre sur sa carrière théâtrale.

Jean-Marie Bigard est également parrain de l'Association « Les Bouchons d'Amour » qui collecte les bouchons en plastique de boissons pour les vendre au profit des personnes en situation de handicap.

Mon avis
Ses spectacles vont me manquer. J’apprécie son humour « grossier, mais pas vulgaire », le fait qu’il soit proche du public et sa capacité à improviser selon le souhait des spectateurs.

Galerie Vidéo

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité. Option de connection ci-dessous