logo facebook

Guy Bedos un comédien-humoriste engagé

le lundi, 29 juin 2020. Publié dans Cinema, Culture et loisirs

Guy Bedos un comédien-humoriste engagé

Chères lectrices, chers lecteurs,

Je vous présente aujourd’hui, un personnage qui a compté dans ma vie, je ne le connaissais pas personnellement, mais j’ai aimé son humour, ses convictions et ses engagements. Il s’agit de Guy Bedos qui nous a quittés dernièrement. J’ai souhaité lui rendre un peu tout le bonheur intellectuel qu’il m’a apporté. En tant qu’amoureux de la langue française, j’apprécie chez lui sa grande maîtrise des mots et sa façon de jouer avec eux. Il en connaît le sens et maîtrise parfaitement leur signification.

Guy Bedos est né le 15 juin 1934 à Alger. Ses parents se séparent rapidement et c’est sa mère qui prend en charge son éducation. Il vit une enfance compliquée, entourée de violence conjugale. Sa mère se remarie et le place en pension. Guy souffrira longtemps du manque d’amour de sa mère, mais malgré cela, il garde envers elle une affection toute en retenue.

En 1949, la famille arrive en France et s’installe en banlieue parisienne. Une année plus tard, âgé de 16 ans, il quitte le domicile familial et découvre le théâtre : il obtient quelques rôles de figurants et vit de quelques petits boulots qui lui permettent de subvenir à ses besoins. Deux ans plus tard, le jeune homme s’inscrit à des cours d’art dramatique, à l’École de la rue Blanche. Il montera une première pièce de Marivaux. Les débuts sont cependant compliqués, parce qu’il ne trouve pas de rôles dans lesquels il se sent à l’aise. Pierre Prévert, directeur artistique et frère de l’écrivain Jacques Prévert, lui propose alors de jouer dans un cabaret. C’est là qu’il rencontre Jacques Chazot, personnage public, danseur et écrivain. Il lui suggère un sketch, qu’il interprétera sur scène, sans grand succès. Puis, encouragé par Jacques Prévert, il prend la plume pour écrire lui-même ses sketches.

En 1963, un producteur le remarque et désire d’adapter un de ses spectacles au cinéma, ce qu’il accepte avec empressement. Bedos interprétera lui-même un de ses personnages à l’écran. Le film « Dragées au poivre » sera son premier succès au cinéma.

C’est en 1965 que Guy Bedos monte sur scène en première partie de Barbara, à Bobino à Paris. Il fera 11 sketches en 50 minutes. Ce spectacle le fait connaître du grand public comme humoriste. Dans les années 70, ses duos avec Sophie Daumier connaissent également un grand succès, ce fut le cas de « La drague ». À la fin des années 70, il décide de jouer seul sur scène. C’est à ce moment-là que sa carrière d’humoriste prend son envol. Pendant plusieurs décennies son humour caustique fera merveille. Il aimait brocarder les hommes politiques. Il défendait les gens simples dans ses sketches. Il révélait avec humour, mais sans se moquer, leurs situations économiques parfois difficiles. Il a été dans de nombreux combats pour la défense des sans-logis, des femmes battues, des immigrés et des Restos du Cœur de son ami Coluche.

Grâce à son talent, Guy connaîtra également le succès au cinéma. Il tournera régulièrement avec son complice Yves Robert et également avec d’autres.
Il joue aussi pour le petit écran dans des téléfilms. En 2005, il publiera son autobiographie « Mémoires d’outre-mère », qui raconte son enfance tourmentée.

Il fait ses adieux en 2013 dans son spectacle « Rideau ». À ce moment-là, il affirmera : « Ce n’est pas le public qui me renvoie. Au contraire. Je fais un tabac partout avec ce spectacle depuis deux ans. À mon âge (j’aurai 80 ans en 2014), je ne veux pas faire le spectacle de trop. Je tire ma révérence alors que je suis aussi heureux d’être sur scène qu’à mes débuts. Avec toujours le même trac. Toute ma vie, je suis resté un écolier dans ce métier : réécrire mon texte, apprendre par cœur mes leçons, réciter devant tout le monde… »

Il reviendra pourtant en 2017 pour la « Der des der », un spectacle où il sera applaudi par tous ses confrères du show-biz.

Vie privée
Guy Bedos a été marié à Karen Blanguernon dont il a eu une fille, Leslie en 1957. En 1963, il rencontre Sophie Daumier sur le tournage de « Dragées au poivre », et l’épouse en février 1965. Le couple a eu une fille, Mélanie, qui naît en 1977. Mais le mariage tourne court et ils se séparent quelque temps plus tard. Guy Bedos rencontre ensuite Joëlle Bercot avec laquelle il a deux enfants, Nicolas en 1980 et Victoria en 1984.

Le jeudi 28 mai 2020, Guy Bedos décède, son fils Nicolas lui rend un vibrant hommage. 

Un texte écrit par Guy Bedos qui m’a particulièrement touché est son hommage à son grand ami Pierre Desproges, 20 ans après sa mort.

 Après ces deux magnifiques textes, il ne reste que le silence.

Filmographie principale

Avec Yves Robert 

  • Les Copains (1965) 
  • Un éléphant ça trompe énormément (1976)
  • Nous irons tous au paradis (1977)
  • Le Bal des casse-pieds (1992).

Avec Marcel Carné

  • Les Tricheurs (1958)

Avec Pierre Mondy

  • Appelez-moi Mathilde (1969)

Avec Denys Granier-Deferre

  • Réveillon chez Bob (1984)

Avec Patrice Chéreau

  • Contre l’oubli (1991).

Téléfilms : Chère Marianne (1998-2001). Kaamelott (2007)


Sketch : la Drague 

Poster un commentaire

Vous êtes indentifié(e) en tant qu'invité(e). Option de connexion ci-dessous